Posts Tagged ‘XVIIe’

h1

Pascal – d’un infini à l’autre

10 juin 2010

Cet album relève du défi : présenter en quelques pages seulement la vie de Blaise Pascal (1623-1662), mathématicien, physicien et philosophe…
Comme toujours dans cette collection, l’accent est d’abord mis sur l’enfance et l’apprentissage du « génie ». […]
Le jeune Blaise Pascal, entouré de ses deux sœurs, suit l’enseignement de son père. Précoce pour résoudre les problèmes de géométrie, il entre à l’Académie Mersenne où l’on discute sciences et maths.

Ensuite, voulant évoquer tous les aspects de la vie de Pascal, le récit mêle découvertes, pensée scientifique et réflexion religieuse. On suit Pascal dans l’invention de la machine à calculer (la « pascaline »), la démonstration de l’existence du vide, la découverte des nombres infinis, la définition des probabilités. Pascal s’interroge sur l’infiniment grand et l’infiniment petit, sur la place de l’homme et le rapport à Dieu.
Après une expérience mystique, il se consacre à la réflexion philosophique et religieuse. Il s’exprime dans les grands débats de son époque (confrontation avec le Pape, querelle de Port-Royal).

Tout cela paraît bien compliqué pour le jeune lecteur à qui s’adresse l’album. Restent les illustrations qui permettent de rêver…

Voir le descriptif des documentaires de la collection « Coup de génie »

Pascal – d’un infini à l’autre
Ombrosi Orietta, Alibeu Géraldine
Seuil Jeunesse, Coup de génie, 2009

Publicités
h1

Comment l’homme a compris à quoi ressemble l’Univers

8 avril 2010

«Tout commence il y a 10 000 ans, quand les hommes inventent l’agriculture et s’intéressent pour la première fois à la course des astres…»

L’ouvrage porte sur les principales étapes qui ont conduit à la connaissance actuelle de l’Univers. Tout au long des onze chapitres, on découvre les différentes hypothèses avancées par les scientifiques pour expliquer à quoi ressemble l’Univers.
Les démarches scientifiques devront se confronter aux croyances religieuses et des savants (Copernic, Giordano Bruno, Galilée) subir les foudres de l’Eglise. Et si, aujourd’hui, ce ne sont plus les religions qui dictent la forme de l’Univers, beaucoup de mystère demeure.

Voir le descriptif narratif des documentaires de la collection « La connaissance est une aventure ».

Comment l’homme a compris à quoi ressemble l’Univers
Juliette Nouel-Rénier, illustré par Catherine Meurisse.
Conseiller scientifique : Jean-Pierre Luminet, astrophysicien à l’Observatoire de Paris-Meudon, DR-CNRS
Gallimard jeunesse, La connaissance est une aventure, 64 pages, 2007.

h1

Comment l’homme a compris que le singe est son cousin

6 avril 2010

«Tout commence au début du XVIe siècle quand, pour la première fois, des explorateurs européens tombent nez à nez avec des grands singes sur le sol africain…»

L’ouvrage raconte l’histoire des découvertes qui ont permis d’établir la parenté de l’homme et du singe. Si le personnage central est Darwin et sa théorie de l’évolution, l’histoire commence dès le XVIe siècle avec la découverte des grands singes « un animal qui ressemble en tous points à un homme ». Au XVIIIe siècle, Linné classera l’homme dans la même famille que le singe puis, en 1809, Lamark éliminera l’intervention de Dieu dans l’apparition des espèces. C’est en 1859 avec la publication de L’origine des espèces que Darwin expose sa théorie de l’évolution. Puis viens le temps des paléoanthropologues à la recherche du « chaînon manquant » qui mènerait du singe à l’homme. Ce n’est qu’en 1959, suite aux découvertes des Leakey que l’on abandonne la théorie de la ligne droite pour celle du buisson. Cette hypothèse sera confirmée par les apports de la biologie moléculaire et de la primatologie.

Voir le descriptif narratif des documentaires de la collection « La connaissance est une aventure ».

Comment l’homme a compris que le singe est son cousin
Juliette Nouel-Rénier, illustré par Anne Simon.
Conseiller scientifique : Pascal Picq, paléoanthropologue au Collège de France
Gallimard jeunesse, La connaissance est une aventure, 64 pages, 2007.

h1

Comment l’homme a compris d’où viennent les bébés

1 avril 2010

« Tout commence quand il y a bien longtemps, on réalise que les femmes ne font pas des enfants toutes seules… »

Fin XIXe siècle le mystère de la fécondation est enfin élucidé. Avant d’en arriver là, le chemin est parsemé de croyances, de préjugés, d’invraisemblances ; mais  d’hypothèses en  expérimentations de grands savants vont découvrir les phénomènes de la reproduction.

Voir le descriptif narratif des documentaires de la collection « La connaissance est une aventure ».

Comment l’homme a compris d’où viennent les bébés
Juliette Nouel-Rénier, illustré par Anne Simon.
Gallimard jeunesse, Coll. La connaissance est une aventure, 64 pages , 2007.

h1

Un moment lumineux

22 mars 2010

Benatek, près de Prague, février 1600.
C’est la rencontre de deux savants que tout oppose : l’âge, le caractère, la condition sociale… Les deux hommes, Tycho Brahé et Johannes Kepler ont cependant une passion commune, l’astronomie.
Toute la mythologie entourant l’astronome danois Tycho Brahé est présente : le château, l’observatoire, la cour qui entoure Brahé, son nez d’or, Jepp le serviteur nain. Ce dernier, en dialoguant avec les enfants de la cour, déroule l’histoire.

Le récit rend bien la différence de caractère entre les deux hommes. Brahé, arrogant, fougueux et vindicatif ; Kepler modeste, fragile et nerveux, mais surtout acharné et génial.

Brahé a développé son propre système du Monde ; il invite, sans succès, Kepler à abandonner le système de Copernic au profit du sien.
Mais entre Brahé – l’observateur – et Kepler – le mathématicien – l’orage gronde. Les deux hommes parviendront à s’entendre pour travailler ensemble car leurs intérêts sont liés. Pour faire avancer la science, il faut bien la conjonction de la théorie et de l’observation. À la mort de Tycho Brahé, Kepler sera nommé par Rodolphe II mathématicien impérial.

En annexe, 8 pages documentaires rappellent la chronologie des événements qui ont permis à Kepler de découvrir les lois du mouvement des planètes autour du Soleil.

Un moment lumineux – La rencontre de Johannes Kepler et de Tycho Brahé
Jean-Paul Vernet, Françoise Joudrier
L’école des loisirs, Archimède, 48 pages, 2009