Posts Tagged ‘Galilée’

h1

Galilée et les poissons rouges

10 juin 2011

La vie du savant est racontée de façon très vivante sous la forme d’un dialogue entre Galilée et sa fille Virginia. Cette forme dialoguée permet à l’auteur d’expliquer avec légèreté des concepts tels que la chute des corps, le mouvement des planètes et même la relativité.
Le récit démarre avec l’enfance de Galilée et la naissance de sa vocation, se poursuit avec les différentes découvertes du savant, aborde aussi le rôle des Médicis, de la guerre de trente ans et bien sûr du Vatican jusqu’à sa condamnation par l’Inquisition.


Plus surprenant, l’auteur égrène tout au long du récit des références à la vie d’aujourd’hui ce qui créer une distanciation et justifie peut-être qu’il ne peut pas toujours se référer à des textes originaux et qu’il doit imaginer les dialogues.
Combinaison de tout cela, un texte plaisant, bien documenté et très facile à lire.

 Galilée et les poissons rouges
Jean-Jacques Greif
Le Pommier, Romans & plus, 180 pages, mars 2010

h1

Galilée

21 juin 2010

Pour Galilée, ce sont les mathématiques qui doivent expliquer comment les choses se passent. Il opte pour le système de Copernic, une organisation du monde que l’Église ne peut accepter. Galilée cherche pourtant à convaincre l’Église, il veut démontrer que le système de Copernic est conforme  aux écrits de la Bible ; et par la même, il interprète les textes sacrés. Il finit par être condamné par les autorités religieuses. Il aura néanmoins toujours à coeur de prouver que Copernic a raison.

L’histoire de Galilée est l’exemple même du scientifique qui s’est élevé contre les croyances de son époque. Le récit met l’accent sur le système de pensée de Galilée, sur sa détermination à faire partager ses découvertes et sa croyance en les progrès de la science.

Galilée
Brigitte Labbé, P.-F. Dupont-Beurier; illustrations de Jean-Pierre Joblin
Milan jeunesse, De vie en vie, 64 pages, 2009

h1

L’œil de l’astronome

22 mai 2010

L’œil de l’astronome, c’est bien sûr Galilée et sa lunette astronomique à l’origine de découvertes qui bouleverseront la compréhension du monde.

L’œil de l’astronome, c’est aussi l’histoire de tous les moyens imaginés par les astronomes pour observer le ciel et les étoiles. C’est d’abord sans instruments optiques, mais à l’aide de calcul que l’on établit la science des étoiles. Puis viennent les instruments de visée, la lunette astronomique et divers télescopes terrestres et spatiaux. Tous les instruments d’observation du ciel sont décrits avec leurs avantages mais aussi leurs limites. De nombreuses illustrations mettent en scène ces instruments ce qui donne une bonne idée de leur taille et de leur fonctionnement.

L’œil de l’astronome, c’est enfin le portrait de tous les savants, astronomes et mathématiciens qui, de l’Antiquité à nos jours, décrivent le mouvement des astres.

L’œil de l’astronome
Olivier Sauzereau, Illustrations couleur Yves Besnier
Belin, Collection Bibliothèque Documentaire, 64 p., 2009.

h1

Comment l’homme a compris à quoi ressemble l’Univers

8 avril 2010

«Tout commence il y a 10 000 ans, quand les hommes inventent l’agriculture et s’intéressent pour la première fois à la course des astres…»

L’ouvrage porte sur les principales étapes qui ont conduit à la connaissance actuelle de l’Univers. Tout au long des onze chapitres, on découvre les différentes hypothèses avancées par les scientifiques pour expliquer à quoi ressemble l’Univers.
Les démarches scientifiques devront se confronter aux croyances religieuses et des savants (Copernic, Giordano Bruno, Galilée) subir les foudres de l’Eglise. Et si, aujourd’hui, ce ne sont plus les religions qui dictent la forme de l’Univers, beaucoup de mystère demeure.

Voir le descriptif narratif des documentaires de la collection « La connaissance est une aventure ».

Comment l’homme a compris à quoi ressemble l’Univers
Juliette Nouel-Rénier, illustré par Catherine Meurisse.
Conseiller scientifique : Jean-Pierre Luminet, astrophysicien à l’Observatoire de Paris-Meudon, DR-CNRS
Gallimard jeunesse, La connaissance est une aventure, 64 pages, 2007.

h1

Angelo et le messager des étoiles

13 mars 2010

Cet album met en scène les dernières années de la vie de Galilée.
Par le biais d’Angelo, un jeune berger, devenu l’élève de Galilée, on entre dans l’univers du savant. C’ est un homme déjà âgé qui réside à Arceti, près de Florence.
Privilégiant dialogues et interrogations, le récit dévoile les découvertes de Galilée et ses méthodes ; Galilée présente à Angelo la théorie de Ptolémée (système géocentrique) puis celle de Copernic (héliocentrique – la Terre tourne autour du Soleil) qu’il défend. A l’aide de sa lunette astronomique, Galilée interroge Angelo : « Observe, que vois-tu ? » Pour Galilée, la connaissance de l’Univers est liée à l’observation expérimentale avec vérification mathématique.
Convoqué à Rome par le tribunal de l’Inquisition, Galilée doit abjurer la théorie de Copernic. De retour à Arceti, il rédige secrètement le « Discours sur les deux sciences nouvelles ». Le manuscrit traversera l’Europe, grâce à Angelo, pour être publié en Hollande par Louis Elzévir.

Le récit  prend la forme d’un découpage séquentiel dans l’esprit des BD contemporaines. L’illustrateur, par des photos travaillées en niveaux de tons bruns, nous plonge dans une ambiance mélancolique et un peu inquiétante.
En fin d’ouvrage, une annexe documentaire résume le rôle de Galilée dans l’avancée des théories scientifiques.

Angelo et le messager des étoiles
Texte de Béatrice Deru-Renard
Illustrations de H.U. Osterwalder
L’école des loisirs, Archimède, 2007
9 à 12 ans

h1

Galilée, un œil dans les étoiles

13 mars 2010

Challenge relevé ! Présenter la vie de Galilée et toutes ses découvertes, en 28 pages.
Galilée vit à Pise où il mène ses premières expériences sur la chute des corps ; pour lui, l’important, c’est d’observer… Il part pour Venise, devient professeur de maths et fabrique une lunette astronomique. Il la tourne vers le ciel et observe les taches du Soleil, la voie lactée. Il confirme la théorie de Copernic : la Terre tourne autour du soleil. Mais c’est le système de Ptolémée qui fait autorité auprès de l’Eglise…
Galilée s’installe à Florence. Protégé par les Médicis, à qui il dédit les quatre lunes de Jupiter qu’il vient de découvrir, Galilée devient célèbre dans l’Europe entière.
Convoqué devant le Pape, il est condamné pour ses idées, contraint de renier ses découvertes et est assigné à résidence. Là, il fabrique de nouveaux instruments et continu en cachette ses expériences.

Galilée, un œil dans les étoiles montre l’affrontement entre le résultat de découvertes scientifiques et la représentation du monde imposé par l’Eglise. Grâce à des dialogues imaginaires, on entend Galilée répondre aux questionnements de son entourage.
L’écriture d’Orietta Ombrosi mêle de nombreuses métaphores « une tour ni trop grande ni trop droite » à des expressions actuelles « une idée géniale, […] il fabrique une sorte de truc ». Cela compose un récit poétique – soutenu par les illustrations de Sacha Poliakova – à énigmes un peu compliqué à décrypter.

Voir le descriptif des documentaires de la collection « Coup de génie »

 

Galilée, un œil dans les étoiles
Orietta Ombrosi et Sacha Poliakova
Seuil jeunesse, Coup de génie – 28 pages – 2006
A partir de 11 ans