Posts Tagged ‘Einstein’

h1

Les Illuminations d’Albert Einstein

13 mai 2011

Knödel, lanceur de nain et buveurs de bière ont rendez-vous à la Foire de Munich pour nous expliquer la découverte par Albert Einstein de la théorie de la relativité.

Le récit part d’un fait concret et propose une vraie trame narrative : le jeune Albert Einstein doit illuminer toute une baraque foraine (d’une longueur de 300 000 km) à 10h00 précise. Un décalage d’une seconde, et c’est la catastrophe. De montagnes russes en manège de chaises volantes, le jeune Albert nous entraîne dans un voyage délirant dans l’espoir de rattraper la vitesse de la lumière !

Un récit rocambolesque qui nous laisse entrevoir que la perception de l’espace et du temps n’est pas aussi simple qu’on le croit.

Les Illuminations d’Albert Einstein
Frédéric Morlot, illustration Anne-Margot Ramstein
Les Petits Platons, 64 pages, avril 2011

Publicités
h1

Einstein

19 février 2011

Du jeune garçon insolent à la première star scientifique mondialement connue, cette biographie raconte de façon simple un personnage hors du commun.

C’est avant tout le mode de pensée d’Einstein qui est développé : comment élève pour apprendre, il a besoin d’avoir envie ; qu’il veut déjà comprendre le Monde dans sa globalité ; comment il aime réfléchir pour trouver des règles qui expliquent tout ; comment il ose prendre tout à l’envers.
Ce jeune homme, pas ordinaire, va publier à 26 ans un article sur la physique quantique – pour lequel il recevra plus tard le prix Nobel de physique et un article sur la relativité qui le rendra mondialement célèbre. Ces deux notions de physique sont abordées de façon imagée, sans minimiser les impacts de ces découvertes sur la science et sur la société.
Sur la fin, le récit développe l’engagement sioniste puis pacifiste du savant. Exilé en 1933 aux Etats-Unis, Albert Einstein utilisera sa célébrité pour tenter de construire la paix et la démocratie.

Einstein
Brigitte Labbé, Michel Puech
Illustrations Jean-Pierre Joblin
Milan, De vie en vie, 64 pages, janvier 2011 (+2003)

h1

Voyage vers le soleil noir

5 juillet 2010

1er août 2008, une éclipse totale de Soleil est visible depuis Novossibirsk, en Sibérie. L’astrophotographe Olivier Sauzereau se rend sur place pour réaliser un reportage photographique. En hommage à Jules Verne, il décide d’effectuer le voyage -de Nantes jusqu’en Russie- à  la manière de Phileas Fogg : en train. Si le but de cette expédition est l’éclipse totale de Soleil, le voyage est aussi l’occasion d’un pèlerinage à travers l’histoire des sciences. Olivier Sauzereau nous entraîne sur les pas de Janssen (à Meudon), Einstein (à Postdam), Brahé et  Kepler (à Prague), Copernic (à Cracovie). Sous forme d’un carnet de voyage, l’auteur évoque comment ces scientifiques ont profité, chacun à leur époque, des éclipses de Soleil pour confirmer leurs prédictions.

Le récit, illustré de photos témoignage des différentes escales du parcours, est agréable à lire ; de longs encarts apportent des compléments historiques.

Voyage vers le soleil noir
Olivier Sauzereau
Belin, 128 pages, 2009

h1

Comment l’homme a compris à quoi ressemble l’Univers

8 avril 2010

«Tout commence il y a 10 000 ans, quand les hommes inventent l’agriculture et s’intéressent pour la première fois à la course des astres…»

L’ouvrage porte sur les principales étapes qui ont conduit à la connaissance actuelle de l’Univers. Tout au long des onze chapitres, on découvre les différentes hypothèses avancées par les scientifiques pour expliquer à quoi ressemble l’Univers.
Les démarches scientifiques devront se confronter aux croyances religieuses et des savants (Copernic, Giordano Bruno, Galilée) subir les foudres de l’Eglise. Et si, aujourd’hui, ce ne sont plus les religions qui dictent la forme de l’Univers, beaucoup de mystère demeure.

Voir le descriptif narratif des documentaires de la collection « La connaissance est une aventure ».

Comment l’homme a compris à quoi ressemble l’Univers
Juliette Nouel-Rénier, illustré par Catherine Meurisse.
Conseiller scientifique : Jean-Pierre Luminet, astrophysicien à l’Observatoire de Paris-Meudon, DR-CNRS
Gallimard jeunesse, La connaissance est une aventure, 64 pages, 2007.

h1

Tout est relatif, comme dit Einstein

13 mars 2010

Einstein, père de la bombe atomique ? L’auteur, Jean-Jacques Greif, désamorce cette idée fort répandue, dès le début du roman. C’est même le postulat de départ puisque le scientifique doit répondre à l’agression verbale d’une étudiante qui le rend responsable des conséquences de l’utilisation de la bombe atomique.

Tout est relatif… prend la forme d’une longue lettre, écrite par Einstein alors âgé de 70 ans. Il revient sur les différentes étapes de sa vie, de sa naissance à 1950. Les premières années d’école en Allemagne nous dévoilent déjà un enfant singulier, très intelligent, s’adaptant difficilement au système scolaire de son époque. Tout au long du roman, les discussions entre amis ou collègues sont l’occasion de présenter au lecteur les théories d’Einstein de façon simplifiée mais rigoureuse.

Le récit montre aussi la relation entre vie personnelle et œuvre scientifique. De nombreux aspects de la vie privée d’Einstein sont abordés : sa famille, ses loisirs (le violon, la voile), ses amis. Sa manière de travailler, en solitaire surtout, est bien rendue, de même que les opportunités et les contraintes institutionnelles ; professeur dans différentes universités et toujours en contact avec de nombreux collègues, on suit Einstein dans toute l’Europe puis au Japon, en Israël, en Argentine et enfin aux Etats-Unis. L’auteur décrit les contradictions et les états d’âme d’Einstein : ses réflexions sur l’Allemagne et sur les attitudes des scientifiques, puis son engagement pacifiste dès 1914, contredit lors de la Seconde Guerre mondiale où la réaction au nazisme lui semble justifier la guerre ; enfin, après 1945, son opposition à l’armement nucléaire.

Tout est relatif, comme dit Einstein
Jean-Jacques Greif
L’École des loisirs, Médium
296 pages, 1999
Lycée