Posts Tagged ‘Buffon’

h1

Quel évolutionniste êtes-vous ?

24 octobre 2011

Au départ de ce livre dont vous êtes le héros, vous êtes un naturaliste envoyé en mission par l’Académie des Sciences de Paris. L’aventure commence en 1700 : des observations originales concernant les changements dans les espèces remettent en question le créationnisme et le fixisme. Votre objectif : découvrir l’origine des espèces et les mécanismes de l’évolution.
Qu’allez-vous faire ? Empêcher la remise en cause du dogme de la genèse ? Allez au 57. Approfondir ce que sont ces nouvelles découvertes ? Allez au 183.

Selon vos réponses, vous rencontrerez un archéoptéryx, le squelette de Lucy, un impavide coelacanthe, des générations de souris à courte queues, d’inquiétantes drosophiles mutantes, des éléphants nains et des scarabées bombardiers. Et bien sûr, vous croiserez Buffon, Cuvier, Lamarck, Darwin et confrères mais aussi hérétiques et dévots.
Toutes ces questions/réponses confrontent le lecteur aux divers courants théoriques ou dogmatiques sur l’origine des espèces : darwinisme, lamarckisme, créationnisme, catastrophisme, mutationnisme…

Pour se repérer, un lexique explique le vocabulaire technique et des fiches commentent les étapes marquantes de l’histoire des sciences. À vous de jouer !

Quel évolutionniste êtes-vous ?
Cédric Grimoult
Ellipses, La culture dont vous êtes le héros,
224 pages, janvier 2011 (1e édt. 2002)

h1

Quel est l’âge de la Terre?

2 octobre 2011

La réponse à la question est donnée d’emblée : la Terre a 4,5 milliards d’années.
Ce que nous apprend ce livre c’est comment on est parvenu à cette valeur.
L’âge de la Terre est devenue une question scientifique au XVII-XVIIIe siècle. Auparavant, la Bible offrait un moyen bien commode de dater l’origine du monde : il suffisait de remonter le temps en comptant les générations qui se sont succédé.
Jacques Treiner nous raconte comment les scientifiques vont contredire les mythes en cherchant des chronomètres dans la nature comme le calcul du refroidissement de la Terre ou l’origine de l’énergie solaire, objet de controverse entre Kelvin et Darwin. Et les querelles de scientifiques ne prendront fin qu’avec la découverte de la radioctivité approuvée comme étant le bon chronomètre.

Quel est l’âge de la Terre?
Jacques Treiner
Éditions Le Pommier, Les petites pommes du savoir
64 pages, septembre 2011

h1

Le Buffon choisi de Benjamin Rabier

23 juin 2010

Avec la collection « Aux couleurs du temps »,   les éditions Circonflexe rééditent quelques-unes des œuvres majeurs qui ont marqué l’histoire du livre de jeunesse.
Le Buffon choisi dresse le portrait d’animaux de toutes les régions du globe, domestiques ou sauvages.

D’un côté, les textes de Buffon, écrits au XVIIIe siècle. De l’autre côté, les illustrations de Benjamin Rabier, réalisées à partir de 1911.

Même si Buffon, contre les préjugés de son époque, place l’homme dans l’ordre animal, Le Buffon choisi reflète, aujourd’hui, la façon dont l’homme du siècle des Lumières se place au centre de la création. Le chapitre s’intitule L’Homme – Sa supériorité sur les Animaux–, et précise: « le plus stupide des hommes suffit pour conduire le plus spirituel des animaux ».

Il faut se rappeler que ce texte date du XVIIIe siècle, mais on peut quand même rire de certains propos : « Le blaireau est un animal paresseux […]» ; « L’extérieur du lion ne dément point ses grandes qualités intérieures […], sa taille n’est point excessive comme celle de l’éléphant ou du rhinocéros » ; « L’écureuil est un joli petit animal qui […] mériterait d’être épargné » ; « La girafe est un des premiers, des plus beaux, des plus grands animaux qui sans être nuisible est en même temps l’un des plus inutiles »…

Le Buffon choisi de Benjamin Rabier
Auteur : Buffon
Illustrateur : Benjamin Rabier
Circonflexe, Aux couleurs du temps, 224 pages, 2009

Consultable en version numérique sur : www.universcience.fr/fr/bibliotheque-bsi
Cliquer sur Scientifica puis Coin des enfants

h1

Le singe de Buffon

25 mai 2010

1750, Montbard. Pierre, 13 ans, entre au service de Buffon, le naturaliste, pour s’occuper de son singe ! L’animal doit servir de point d’appui à une démonstration scientifique sur l’évolution de l’homme. Mais le singe tombe malade et meurt. Buffon décide d’exploiter malgré tout son squelette. Pierre a pour mission de l’amener jusqu’à Paris. Mais le squelette est dérobé afin de discréditer Buffon en montrant qu’il appuie ses affirmations sur des preuves inexistantes. Le jeune garçon devra déployer tous ses talents d’observations pour retrouver les ossements et déjouer les pièges tendus par les ennemis de Buffon.

L’intrigue est vive et très bien menée, avec de nombreux dialogues qui mettent en avant les qualités d’observation et de déduction de Pierre. Très bien intégré, l’esprit du siècle des Lumières est présent tout au long du récit : effervescence des débats menés par les Encyclopédistes, controverses déclanchées par les autorités religieuses suite à la parution des 1ers volumes de L’Histoire naturelle, essor des salons et des cabinets de curiosités, volonté de s’abstraire des croyances populaires ou religieuses.

Les aventures de Pierre se poursuivent dans Le sang d’un prince.

Le singe de Buffon – Les Enfants des Lumières
Laure Bazire et Flore Talamon
Nathan poche, « Histoire», 2005, 183 p.