Posts Tagged ‘Album’

h1

Le Cartographe du roi

12 novembre 2011

Lisbonne, 1502. La ville est le centre du commerce européen d’où part de nombreuses expéditions maritimes. C’est ici que vit le jeune Tiago, apprenti chez son père qui dirige l’atelier de cartographie du roi du Portugal.
Par le biais, cher à l’auteur, d’une histoire d’espionnage, on découvre l’importance des cartes géographiques, véritables trésors permettant d’accéder aux richesses de nouveaux territoires. Tiago et son amie Ana vont tenter d’empêcher le vol de la carte du monde connu, la plus précise réalisée à ce jour, le Padrao Real.

En fin d’ouvrage, 5 pages documentaires nous en apprennent plus sur l’origine de la cartographie – tout d’abord représentation du monde, la carte devient un objet utilitaire – et sa fabrication du XVIe siècle à aujourd’hui.

 Le Cartographe du roi
Texte et illustrations d’Olivier Melano
Ecole des loisirs, Archimède, 48 pages, septembre 2011

Publicités
h1

Marie Curie, une femme de science

17 septembre 2011

Après Pasteur, une nouvelle biographie de savant dans la collection L’Histoire en images, celle de Marie Curie. C’est une nouvelle fois l’exemplarité d’un parcours scientifique qui est mis en avant. Ce récit rigoureux mêle découvertes scientifiques et combats contre les préjugés de son époque.

Cet album présente le même déroulé et les mêmes anecdotes que la biographie romancée Marie Curie de Xavier-Laurent Petit (l’école des loisirs-2005). Mais le style de Xavier-Laurent Petit est beaucoup plus agréable à lire : le lecteur, immergé dans l’époque, suit les découvertes de Marie Curie à ses côtés.
Ici, si les illustrations nous plongent d’emblée à l’époque des découvertes sur la radioactivité, le texte est plus distancié. On regarde davantage cette biographie qu’on ne la vit.

Marie Curie, une femme de science
Françoise Grard, illustrateur : Emmanuel Cerisier
Gulf Stream, L’Histoire en images, 50 pages, septembre 2011

h1

Louis Pasteur

15 juin 2011

Pasteur a inventé le vaccin contre la rage. Mais pas seulement. Dans cet album, l’auteure raconte de façon précise toutes les découvertes du savant, mais pas uniquement d’un point de vue scientifique.
Le récit débute par l’enfance de Louis et son engouement pour les études, ses premières expériences en cristallographie puis toutes les découvertes qui feront de lui un des plus grands savants. L’accent est mis sur l’aspect humaniste de Pasteur (une histoire de courage et de persévérance, mais aussi de solidarité et d’amour de l’humanité). Toutes ses découvertes sont un progrès concret pour ses contemporains : les brasseurs et les vignerons bénéficient des études sur la fermentation, les éleveurs sauvent leurs troupeaux grâce aux vaccins, les médecins et les chirurgiens limitent les contagions avec l’aseptie ; et chacun peut bénéficier du vaccin antirabique.

Cet album qui -dans sa préface- a pour ambition d’inciter les jeunes à suivre les pas de Pasteur n’est pour cela pas assez narratif. Le choix d’un récit à la troisième personne et la quasi-absence de dialogues rendent cette biographie très factuelle. Difficile dans ce cas de s’identifier au personnage décrit, ou même de prendre sa vie pour modèle.

 

Louis Pasteur
Sophie Humann, illustration Vincent Dutrait
Gulf Stream, L’Histoire en images, 64 pages, mai 2011

h1

La Rivière

10 juin 2011

À l’attention des très jeunes enfants, La Rivière tient le pari de résumer L’Origine des espèces écrit par Charles Darwin en 1857.

Tout d’abord, il y a le remarquable paragraphe poétique qu’écrit Darwin lui-même en conclusion de L’Origine des espèces. Il résume simplement sa théorie en racontant la diversité de la vie à l’échelle d’une rivière.
De là, Fabian Negrin interprète ce texte à travers la promenade d’un enfant et son chien découvrant la richesse de la flore et de la faune de la rivière et ses berges.

Les illustrations, à la fois poétiques et détaillées, nous entraînent dans les pensées de Darwin, émerveillé par l’observation de la nature en constante évolution.

La Rivière
d’après Charles Darwin
Fabian Negrin
Petite Plume de carotte, 36 pages, avril 2011
Prix Bologne 2010

h1

Voyage en Laponie de Monsieur de Maupertuis

8 mai 2011

La Terre est-elle allongée aux deux pôles comme une courge ou aplatie comme une mandarine ? Pour trancher la question, Louis XV envoie deux expéditions mesurer la longueur d’un arc de méridien : l’une en Équateur, l’autre au pôle Nord. C’est Monsieur de Maupertuis, brillant géomètre, meneur d’hommes et grand séducteur, qui est chargé de diriger l’expédition au nord de la Suède, en Laponie.

L’auteur, à partir du carnet de bord de l’abbé Outhier, membre de l’expédition, relate l’aventure de façon précise. La mission scientifique est très détaillée tout particulièrement la mesure d’un arc de méridien par triangulation. La rencontre avec les Lapons, les conditions de vie extrêmes et la personnalité enjouée de Maupertuis conduisent à un récit amusant et très mouvementé.

Viande de renne, poisson sec et eau-de-vie sont au menu pour ces savants au visage enduit de goudron puant (pour se protéger des moustiques), en tenue lapone, càd couvert de la tête aux pieds de peaux de renne malodorantes. L’aventure est périlleuse, mais l’escalade des plus hautes montagnes du nord de la Suède pour réaliser les mesures va permettre à Maupertuis d’établir enfin la forme réelle du globe terrestre.

Voyage en Laponie de Monsieur de Maupertuis
Elisabeth Badinter
Illustration de Jacqueline Duhême
Seuil jeunesse, 72 pages, avril 2003

h1

L’incroyable voyage de Monsieur de Lapérouse

17 mars 2011

1785. L’Astrolabe et la Boussole partent sous le commandement de Lapérouse pour un voyage planétaire ordonné par le roi Louis XVI. L’expédition embarque nombre de savants : botaniste, astronome, minéralogiste, géographe, mécanicien-horloger et dessinateurs.

Le récit s’appuie sur des documents du Musée de la Marine : journal de Lapérouse, instructions de Louis XVI, liste des équipages et des savants participants à l’expédition, liste du matériel embarqué… Les instructions du roi relatives à la mission des savants sont bien présentées : établir des cartes, calculer la distance de la Terre à la Lune, étudier la nature des sols, les curiosités naturelles ; introduire dans ces pays d’outre-mer les plantes utiles cultivées sous nos climats ; rapporter en France des graines et des boutures de toutes les plantes exotiques.

Mais c’est surtout la vie à bord qui est racontée, les difficultés de navigation, les confrontations avec les indigènes. On a seulement quelques informations sur les activités des scientifiques à terre. Alors qu’à chaque escale, la mission des scientifiques commence – semer les graines, examiner les sols, herboriser, vérifier si les cartes du Pacifique sont exactes – il est dommage que le récit ne précise pas ce qu’ils découvrent de la faune et la flore, des coutumes des habitants.

L’incroyable voyage de Monsieur de Lapérouse
Sophie Humann, illustrations d’Emmanuel Cerisier
Gulf Stream Editeur, 96 pages, octobre 2007

h1

Petites et grandes histoires des animaux disparus

16 janvier 2011

Un excellent livre pour apprendre des noms d’animaux rigolos : le dodo, le tratratratra, le pouakaï ; ou plus compliqué : le glyptodon, la rhytine. Mais surtout, cet album présente un étonnant inventaire d’une trentaine d’espèces disparues.

Le récit aborde ces extinctions par le biais des contes mythologiques, des légendes et des récits d’expéditions qui font références à ces animaux. Les superbes illustrations font penser aux planches naturalistes du XIXe siècle.


Sur la page de gauche, on répond sous forme de BD à une question apparemment farfelue : « Comment recycler une carapace de Glyptodon ? Mais qui a rétréci les castors géants ? » L’anecdote permet de nous renseigner sur l’origine de la découverte de l’animal ou sur la cause de la disparition de cette espèce. Sur la page de droite, une grande illustration de l’animal, sa carte d’identité et ses caractéristiques. Un texte renseigne sur les causes exactes ou supposées de la disparition.

Et là, on se rend compte que derrière la majorité de ces disparitions se cache l’activité humaine.

Petites et grandes histoires des animaux disparus
Hélène Rajcak et Damien Laverdunt
Actes Sud Junior, 78 pages, 2010.