h1

L’Oreille d’or du Dr Laennec, une révolution dans la médecine

5 mars 2011

Laënnec à l'hôpital Necker ausculte un phtisique devant ses élèves (Théobald Chartran - 1816)

En 1816, le Docteur Laennec, en observant des enfants en train de jouer, invente le stéthoscope. En permettant une auscultation du coeur et des poumons, cet instrument va permettre à Laennec de décrire les symptômes de nombreuses maladies pulmonaires.

Ce livre navigue entre roman et biographie. Dans les premiers chapitres, la rencontre entre Laennec et Petit Louis fait un roman agréable avec de nombreux dialogues et un héros de l’âge du lecteur. Puis, Louis disparaît du récit (on ne le retrouve qu’à la toute fin) et c’est la vie de Laennec qui est racontée. L’écriture reste agréable, mais il est dommage d’avoir perdu le héros-enfant au cours du récit.

En fin d’ouvrage, un dossier dresse un portrait de la médecine, des hôpitaux et des conditions sociales parisiennes au XIXe siècle.

L’Oreille d’or du Dr Laennec, une révolution dans la médecine
Margot Bruyère
Oskar jeunesse, 128 pages, 2010

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :