h1

Laïka

26 mars 2010

Novembre 1957, l’Union soviétique met en orbite Spoutnik 2. À son bord, le premier être vivant envoyé dans l’espace : la chienne Laïka. Le vol a lieu, afin de célébrer le 40e anniversaire de la révolution d’Octobre, un mois seulement après celui du premier satellite artificiel Spoutnik 1. Dans l’urgence, sans étude préalable, Spoutnik 2 a été construit en quatre semaines.  D’où le destin tragique de Laïka : les scientifiques, faute de temps pour préparer son voyage, l’ont envoyée dans l’espace sans prévoir une possibilité de retour.

L’auteur nous raconte ainsi, sous forme d’un graphic novel de 200 pages, la destinée de la petite chienne Laïka, et à travers elle, l’histoire du programme spatiale russe sur fond de guerre froide.

Nick Abadzis développe avec émotion la psychologie des scientifiques concernés par le programme Spoutnik (l’ingénieur en chef du programme soviétique, le professeur Oleg Gazenko, était un survivant du goulag ; Yelena Dubrovsky, en charge des animaux à vocation expérimentale, qui développa un sentiment quasi maternel envers la petite chienne). Tous, désireux de mener à bien leur mission, sont poussés à la fois par un élan patriotique et contraints par la pression du régime soviétique.

Si le destin extraordinaire et tragique de Laïka a ému la terre entière en 1957, le récit qu’en fait aujourd’hui Nick Abadzis est véritablement poignant. Au-delà de la précision historique de l’aventure, le récit permet de réfléchir aux rapports entre science, politique et conscience personnelle individuelle.

Laïka
Abadzis Nick, trad. Soubiran Fanny
Dargaud, BD, 208 pages, 2009

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :