h1

Les animaux sont-ils intelligents ?

20 janvier 2012

En 64 pages, Dominique Lestel multiplie les exemples pour raconter l’histoire de l’étude des comportements animaux : rats dans des labyrinthes, oies grises en liberté, termites construisant leur nid, « singes parlants », chimpanzé utilisant des outils fabriqués, stratégies sociales des dauphins…
Les différentes écoles se succèdent tout au long du XXe siècle (behaviorisme, éthologie objectiviste, sociobiologie, éthologie cognitive) et les mentalités évoluent de l’idée d’animal-machine dépourvu d’intelligence jusqu’à la reconnaissance d’une intelligence individuelle de l’animal et même l’observation de véritables « comportements culturels ».

Les animaux sont-ils intelligents ?
Dominique Lestel
Éditions Le Pommier, Les petites pommes du savoir
64 pages, mars 2012 (nouvelle édition)

Publicités
h1

Préhistoire, notre biographie

10 décembre 2011

Ou « comment les préhistoriens reconstituent le passé de l’Homo sapiens. »
Le livre de Colin Renfrew nous présente un tableau passionnant de l’état des connaissances dans ce domaine.

Dans la première partie, l’auteur décrit l’apparition de l’idée de « préhistoire » en 1859 et le développement de la discipline scientifique jusqu’à la fin du XXe siècle. La percée cruciale moderne viendra avec la technique de datation au carbone 14 permettant d’établir clairement les chronologies locales.
Dans la seconde partie, Colin Renfrew se penche sur les apports offerts par les recherches sur l’ADN et le développement de l’archéologie cognitive qui permettrait de comprendre le « paradoxe de la connaissance ».

La lecture est passionnante et relativement aisée, mais la densité d’informations est telle que ce livre est destiné aux lecteurs les plus motivés.

 Préhistoire, notre biographie
Colin Renfrew
L’école des loisirs, Médium documents
272 pages, mars 2011

h1

Le Cartographe du roi

12 novembre 2011

Lisbonne, 1502. La ville est le centre du commerce européen d’où part de nombreuses expéditions maritimes. C’est ici que vit le jeune Tiago, apprenti chez son père qui dirige l’atelier de cartographie du roi du Portugal.
Par le biais, cher à l’auteur, d’une histoire d’espionnage, on découvre l’importance des cartes géographiques, véritables trésors permettant d’accéder aux richesses de nouveaux territoires. Tiago et son amie Ana vont tenter d’empêcher le vol de la carte du monde connu, la plus précise réalisée à ce jour, le Padrao Real.

En fin d’ouvrage, 5 pages documentaires nous en apprennent plus sur l’origine de la cartographie – tout d’abord représentation du monde, la carte devient un objet utilitaire – et sa fabrication du XVIe siècle à aujourd’hui.

 Le Cartographe du roi
Texte et illustrations d’Olivier Melano
Ecole des loisirs, Archimède, 48 pages, septembre 2011

h1

Quel évolutionniste êtes-vous ?

24 octobre 2011

Au départ de ce livre dont vous êtes le héros, vous êtes un naturaliste envoyé en mission par l’Académie des Sciences de Paris. L’aventure commence en 1700 : des observations originales concernant les changements dans les espèces remettent en question le créationnisme et le fixisme. Votre objectif : découvrir l’origine des espèces et les mécanismes de l’évolution.
Qu’allez-vous faire ? Empêcher la remise en cause du dogme de la genèse ? Allez au 57. Approfondir ce que sont ces nouvelles découvertes ? Allez au 183.

Selon vos réponses, vous rencontrerez un archéoptéryx, le squelette de Lucy, un impavide coelacanthe, des générations de souris à courte queues, d’inquiétantes drosophiles mutantes, des éléphants nains et des scarabées bombardiers. Et bien sûr, vous croiserez Buffon, Cuvier, Lamarck, Darwin et confrères mais aussi hérétiques et dévots.
Toutes ces questions/réponses confrontent le lecteur aux divers courants théoriques ou dogmatiques sur l’origine des espèces : darwinisme, lamarckisme, créationnisme, catastrophisme, mutationnisme…

Pour se repérer, un lexique explique le vocabulaire technique et des fiches commentent les étapes marquantes de l’histoire des sciences. À vous de jouer !

Quel évolutionniste êtes-vous ?
Cédric Grimoult
Ellipses, La culture dont vous êtes le héros,
224 pages, janvier 2011 (1e édt. 2002)

h1

Mourir pour un crapaud

24 octobre 2011

New Internationalist magazine

Comment un simple petit crapaud est-il devenu le héros d’une violente controverse scientifique qui dura plus de quinze ans, se solda par un suicide et soulève aujourd’hui de nouvelles questions ? C’est ce que Catherine Bousquet entreprant de nous raconter, à la façon d’un duel entre savants.

D’un côté, Bateson, un scientifique britannique, farouche darwinien, conteste toute possibilité d’hérédité des caractères acquis. De l’autre côté, Kammerer, biologiste autrichien, prétend avoir observé une hérédité de ce type chez des batraciens. Après un long et terrible débat intellectuel entre les deux hommes, c’est un Américain, G. K. Noble, qui prouve qu’il y a eu fraude. Coup de grâce, Kammerer se suicide.
Mais l’affaire n’est pas si simple. Une fois la fraude révélée, Catherine Bousquet soulève d’autres énigmes. Questionnement sur la supercherie : qui trafiqua le crapaud ? quand ? pourquoi ? et sur les mobiles du suicide…
Mais surtout, l’auteur présente les limites de l’interprétation scientifique. Il est probable en effet, qu’à cette époque, Kammerer et ses adversaires se soient tous trompés ; ils n’ont pas pu comprendre les phénomènes observés que l’on peut aujourd’hui apparenter à des mécanismes épigénétiques.

Mourir pour un crapaud  
Catherine Bousquet          
Le Pommier, Romans & Plus, 132 pages, mars 2011

h1

Tu mourras moins bête, t1

10 octobre 2011

Tu mourras moins bête est à l’origine un blog BD  de vulgarisation scientifique dessiné par Marion Montaigne. Le livre (augmenté d’inédits), sous-titré La science, c’est pas du cinéma ! dissèque quant à lui, les aberrations scientifiques qui envahissent les films et les séries télévisées.

Marion Montaigne, sous le pseudonyme de Professeur Moustache, répond à des questions existentielles posées par d’imaginaires lecteurs : quand est-ce qu’on pourra enfin se battre avec des lasers ? J’ai beaucoup appris en regardant Greys’ Anatomy, ai-je le niveau pour devenir médecin ? Si je me fais tirer dessus, dans quelle partie du corps il vaut mieux que je reçoive la balle pour avoir le plus de chance de survivre ?

Et attention, les réponses du Professeur Moustache s’appuient sur une documentation sérieuse – les références sont indiquées sur le blog mais hélas pas dans le livre. Heureusement, loin d’un soporifique donneur de leçons, le Professeur Moustache, par ses bons mots et son sens extrême du rationnel, provoque surtout des éclats de rires. Le tout est soutenu par un dessin (souvent gore – sujet oblige, beaucoup d’armes et de cadavres) jeté à la diable qui rappelle le trait de Reiser. Instructif et drolatique.

Tu mourras moins bête, t1
La science, c’est pas du cinéma ! 

Marion Montaigne
Ankama, 256 pages, septembre 2011

h1

Quel est l’âge de la Terre?

2 octobre 2011

La réponse à la question est donnée d’emblée : la Terre a 4,5 milliards d’années.
Ce que nous apprend ce livre c’est comment on est parvenu à cette valeur.
L’âge de la Terre est devenue une question scientifique au XVII-XVIIIe siècle. Auparavant, la Bible offrait un moyen bien commode de dater l’origine du monde : il suffisait de remonter le temps en comptant les générations qui se sont succédé.
Jacques Treiner nous raconte comment les scientifiques vont contredire les mythes en cherchant des chronomètres dans la nature comme le calcul du refroidissement de la Terre ou l’origine de l’énergie solaire, objet de controverse entre Kelvin et Darwin. Et les querelles de scientifiques ne prendront fin qu’avec la découverte de la radioctivité approuvée comme étant le bon chronomètre.

Quel est l’âge de la Terre?
Jacques Treiner
Éditions Le Pommier, Les petites pommes du savoir
64 pages, septembre 2011